300 milliards de FCFA pour développer le réseau électrique, des projets gaziers, un système de bus rapide et le tourisme

Le ministre de l’Economie des Finances et du Plan M. Amadou BA et la directrice des Opérations de la Banque Mondiale Mme Louise CORD ont procédé ce jeudi 05 juillet 2017 à la signature de quatre accords de financement. D’un coût global de 300 milliards de FCFA, ces financements sont destinés au renforcement et à l’extension du réseau électrique de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS), à l’appui aux négociations des projets gaziers et de renforcements des capacités institutionnelles, à la mise en place d’un système de bus rapide (BRT) et enfin au développement du tourisme et des entreprises.

La première convention de financement concerne le projet de renforcement du réseau électrique de l’OMVS et se chiffre à 60,2 milliards de FCFA. Il a pour objectif principal selon le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan M. Amadou BA de « renforcer le commerce d’électricité entre le Mali, la Mauritanie et le Sénégal ». Ce projet permettra de construire une nouvelle ligne de transmission de 225 kilovolts à double circuit avec une capacité de transit estimée de 400 mégawatt, reliant Kayes au Mali et Tambacounda sur une distance de 288 km.

Le deuxième projet signé est relatif à l’appui aux négociations des projets gaziers et au renforcement des capacités institutionnelles pour un montant de 16 milliards de FCFA. Ce financement vise à garantir et à préserver les intérêts du Sénégal, dans un contexte marqué par des découvertes de pétrole et de gaz.

A travers ce projet, la Banque Mondiale va «  renforcer les capacités du gouvernement sénégalais à négocier des accords équitables et à orienter ces négociations vers des décisions d’investissements efficaces » selon le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan.

Il permettra également de poser les bases de la contribution de ce secteur à l’économie notamment par un renforcement du cadre juridique et réglementaire et des capacités de l’administration. Quant au projet pilote de système de bus rapide (BRT), il permettra d’améliorer la mobilité urbaine dans l’agglomération de Dakar, en permettant de transporter près de 300 milles passagers par jour. Pour ce projet, la Banque Mondiale met à la disposition du Sénégal une enveloppe de 184,258 milliards de FCFA pour aider notre pays à trouver une solution au lancinant problème du transport à Dakar.

Il s’agira de développer un corridor BRT entre Guédiawaye et Dakar sur 18,5 km avec 3 terminaux de passagers principaux et 20 stations supplémentaires, intégrant toutes les normes de fiabilité et de sécurité.

Pour le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement M. Mansour Elimane KANE, ce projet va favoriser l’utilisation du transport collectif et la lutte contre la pollution. En même temps, il permettra de générer 5000 emplois pour les jeunes et les femmes.

Ce projet sera une révolution selon le ministre car il permettra aux Sénégalais de maîtriser le temps. Enfin, le quatrième projet concerne le développement du tourisme et des entreprises (PDTE) pour un montant de 45,786 milliards de FCFA. Il vise à créer les conditions nécessaires à l’augmentation des investissements privés dans le tourisme à Saly et au développement renforcé des entreprises au Sénégal.

La directrice des opérations de la Banque Mme Louise CORD a profité de cette rencontre pour réitérer ses félicitations à l’endroit du gouvernement sénégalais.

Pour elle, beaucoup de choses ont été faites mais beaucoup de choses restent encore à faire. Elle exhorte ainsi, le Sénégal à poursuivre les réformes surtout dans le domaine du foncier rural et l’entrée du secteur privé dans le capital de la SENELEC.

Lock full review www.8betting.co.uk 888 Bookmaker

PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS (PTIP) 2015 - 2017

Ce document décrit, dans un premier temps, les caractéristiques générales du programme triennal d’investissements publics sur la période 2015-2017 avec, d’une part, la mise en exergue des axes stratégiques de la politique eéconomiqueet sociale... Lire site

Plan d’Actions Prioritaires

DemoPlan d’Actions Prioritaires (PAP)

Le PAP opérationnalise le Plan Sénégal Émergent à travers la mise en cohérence des axes stratégiques, objectifs sectoriels et lignes d’actions, avec les projets et programmes de développement dans un cadre budgétaire sur la période 2014-2018... Lire suite

INDICATEURS CLÉS

Croissance économique
PIB Annuel : +4,3% imgstatut (2014 - )
Prod industrielle : -5,9% imgstatut (Juil - 2016)
PIB Trimestriel : +5,7% imgstatut (T2 - 2016)

Prix à la consommation
Indice Harmonisé : +1,4% imgstatut (Sept - 2016)
Indice National : +0,5% imgstatut (Aout - 2016)
Taux d'Inflation (2015) : 0,1%

Echanges extérieurs
Exportation : -6,3% imgstatut (Juil - 2016) 
Importation : +0,1% imgstatut (Jui - 2016)
Prix à l'export : -3,8% imgstatut (Juil - 2016) 
Prix à l'import : +1,2% imgstatut (Jui - 2016)

MAP -MEFP

Contacts

Rue René Ndiaye x Avenue Carde, 4017 Dakar
+221 33 889 21 00 - This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.