La croissance reprend des couleurs avec un taux de 7,2%

Les agrégats macroéconomiques du Sénégal ont connu un changement à la faveur de la révision du taux de croissance du PIB réel de l’année 2017, initialement prévu à 6,8 % s’est positionné à 7,2%. C’est ce qui ressort du point économique organisé par le ministère de l’économie, des Finances et du Plan (MEFP) le mardi 13 mars 2018. La rencontre a été présidée par le secrétaire Générale du MEFP, M. Bassirou Samba Niass avec la participation de plusieurs acteurs comme la société civile et les universitaires venu échanger sur la situation économique du pays, les perspectives à moyen terme et les implications pour la politique économique.

Selon M. Niass, il est de bon ton, chaque fois que les indicateurs qui permettent d’apprécier l’état de l’économie changent dans leur ensemble, de les présenter aux différents acteurs pour avoir un point de vue globale, pouvoir réajuster et tenir compte des recommandations.

Les conditions de souscription au récent emprunt obligataire souverain du Sénégal (eurobond) reflètent, sans doute, l’appréciation des marchés financiers internationaux vis-à- vis de la situation économique du pays informe M. Bassirou Samba Niass, secrétaire Générale du MEFP.

Le Sénégal a une croissance exceptionnelle de 7%. La croissance économique a changé, le déficit budgétaire est dans la même trajectoire. La confiance des partenaires est de plus en plus effective. C’est ce qui explique ce que le Sénégal a obtenu dernièrement des marchés financiers internationaux a-t- il ajouté.

Pour le Directeur de la Prévision et des Etudes Economiques (DPEE) «la situation économique du Sénégal a connu des changements suite aux derniers mises à jour qui ont été opérées, le taux de croissance initialement prévu à 6,8% s’est positionné au terme des estimations à 7,2% ce qui montre que la croissance reprend des couleurs».

Les secteurs qui sont à l’origine de cette performance sont la construction, l’énergie, les industries chimiques et l’agriculture qui a enregistré une très bonne performance avec les efforts qui ont été fait par l’Etat. Le transport également et le tourisme notamment le tourisme d’affaire se portent bien et au niveau des télécommunications il y a eu des améliorations.

Les résultats que nous venons de montrer sont issus des donnés de terrain par la collecte des informations, les chiffres reflètent la réalité du terrain a renseigné Serigne Moustapha Séne, Directeur de la DPEE.

Il ressort du cadre macroéconomique en 2017 une amélioration de la croissance économique de 0,7% point pourcentage en 2017 est due entre autres :

Le dynamisme du secteur primaire à la faveur de la bonne tenue du sous-secteur agricole ; le Secteur secondaire avec le ralentissement de 0,8 point de pourcentage en 2017, le secteur tertiaire avec une tendance haussière (+7,0% contre 6,6% en 2016).

En ce qui concerne les perspectives de 2018, la DPEE annonce que l’environnement international sera plus favorable avec la reprise économique dans les pays avancés.

On devrait s’attendre à une bonne perspective pour les Industries Chimiques du Sénégal (ICS) et de la SONACOS SA; Phase II PRACAS;

Il y a lieu de noté aussi la poursuite de l’exécution des grands travaux (ZES, autoroute à péage Thiès-Touba, VDN 2, la réhabilitation de la route NDIOUM- Ourossogui, etc.) Phase 2 du PUDC, PUMA ainsi que le renforcement du transport interurbain DDD-Sénégal, ouverture de l’AIBD, lancement d’air-Sénégal.

Cependant, pour les risques sur les prévisions de croissance de 2018 la DPEE évoque entre facteurs :

Au niveau externe avec la remontée des cours du baril du pétrole il s’y ajoute l’évolution des cours des autres matières premières et fluctuation du taux de change et la situation sécuritaire dans la sous-région.

En outre, au niveau interne, la DPEE mentionne des lenteurs dans la mise en œuvre des réformes clés (finances publiques et environnement des affaires), les Aléas climatiques et l’instabilité due aux joutes électorales de 2019.

Lock full review www.8betting.co.uk 888 Bookmaker

PROGRAMME TRIENNAL D'INVESTISSEMENTS PUBLICS (PTIP) 2015 - 2017

Ce document décrit, dans un premier temps, les caractéristiques générales du programme triennal d’investissements publics sur la période 2015-2017 avec, d’une part, la mise en exergue des axes stratégiques de la politique eéconomiqueet sociale... Lire site

Plan d’Actions Prioritaires

DemoPlan d’Actions Prioritaires (PAP)

Le PAP opérationnalise le Plan Sénégal Émergent à travers la mise en cohérence des axes stratégiques, objectifs sectoriels et lignes d’actions, avec les projets et programmes de développement dans un cadre budgétaire sur la période 2014-2018... Lire suite

INDICATEURS CLÉS

Croissance économique
PIB Annuel : +4,3% imgstatut (2014 - )
Prod industrielle : +0,3% imgstatut (Janv - 2018)
PIB Trimestriel : -0,4% imgstatut (T4 - 2017)

Prix à la consommation
Indice Harmonisé : +1,0% imgstatut (Fev - 2018)
Indice National : +0,1% imgstatut (Fev - 2018)
Taux d'Inflation (2015) : 0,1%

Echanges extérieurs
Exportation : -1,6% imgstatut (Fev - 2018) 
Importation : -20,9% imgstatut (Fé - 2018)
Prix à l'export :-0,4% imgstatut (Janv - 2018) 
Prix à l'import : +2,6% imgstatut (Jan - 2018)

MAP -MEFP

Contacts

Rue René Ndiaye x Avenue Carde, 4017 Dakar
+221 33 889 21 00 - This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.